BANQUIER OU COURTIER : C'EST QUOI LES DIFFÉRENCES ?

En recherche d’un financement pour un futur projet immobilier, il est d’usage d’aller directement à la rencontre de son banquier pour prendre la température et se faire une première idée des montants potentiellement empruntables.

L’offre proposée ne sera cependant pas forcément la plus intéressante et il est donc conseillé de faire jouer la concurrence en sondant plusieurs établissements de prêts ou en passant directement par un courtier qui s’occupera de ces démarches à votre place.

 

 

Le banquier

 

A la recherche d’un prêt immobilier, votre premier réflexe sera de prendre rendez-vous avec votre banquier. Il faut avouer que cette approche présente bon nombre de commodités :

  • Il vous connaît et dispose d’une vision d’ensemble sur vos dépenses et vos capacités de remboursement depuis plusieurs années
  • La constitution de votre dossier peut de ce fait avancer relativement vite, surtout si vous êtes dans l’urgence
  • Son but est de vous fidéliser et de vous garder parmi ses clients, il a donc tout intérêt à vous proposer un financement alléchant
  • Sa marge de manœuvre est souvent plus importante que ce qu’il veut laisser paraître…

 

Dans le cas où vous bénéficiez de revenus corrects et d’un apport suffisamment conséquent, votre dossier de financement sera considéré comme solide par votre banque. Le prêt qui vous sera proposé sera alors à la hauteur de vos besoins et un à taux compétitif.

 

Pour autant, il est de rigueur de sonder d’autres établissements bancaires de crédits dans le but de rechercher des offres aux conditions éventuellement plus intéressantes, sans vous arrêter uniquement sur le taux d’intérêt proposé.

 

La difficulté de ces démarches demeure alors dans le fait de pouvoir multiplier les rendez-vous et de savoir discuter avec des conseillers bancaires pour pouvoir exposer clairement votre projet. Des étapes pour le moins fastidieuses qui nécessitent de devoir jongler avec votre emploi du temps et celui de votre conjoint dans le cas d’un achat en couple par exemple.

 

 

Le courtier

 

La solution la plus simple est alors de s’adresser directement à un courtier qui négociera à votre place et vous fera bénéficier de son réseau et de ses nombreux partenariats. En tant que professionnel de l’investissement, il sera également capable d’imaginer des montages financiers très pertinents.

 

La sollicitation d’un courtier peut vous permettre de gagner environ de 0,2 à 0,4 % sur le taux de votre crédit. Il a en effet accès à des taux avantageux du fait du volume important de client qu’il peut ramener mais aussi parce qu’il met les banques en concurrence. Sur un prêt destiné à un achat immobilier, l'économie peut représenter plusieurs milliers d'euros !

 

De plus le courtier représente un gain de temps non négligeable Il facilitera le montage du dossier d’obtention de crédit en vous indiquant toutes les pièces et justificatifs à réunir une bonne fois pour toute. Il aura ainsi toutes les cartes en main pour prospecter auprès des établissements financiers afin de vous obtenir des propositions convaincantes. Il s’occupera de présenter votre dossier et de toutes négociations à votre place.

 

Si vous recourez aux services d’un courtier, la démarche nécessitera tout de même de rester attentif sur plusieurs points :

  • Les courtiers ne rencontrent pas forcément tous les établissements de crédit, vérifiez toutefois ceux auxquels votre dossier n’a pas été présenté pour ne pas passer à côté d’une alternative séduisante
  • Soyez vigilant sur le choix de votre interlocuteur, choisissez en priorité un courtier avec une bonne réputation ou qui vous a été recommandé par une connaissance
  • Penchez-vous sur son taux de rémunération : commission ou frais de courtage, ils sont souvent intégrés au plan de financement obtenu et représentent environ 1% du montant total de l’opération

 

 

Alors quel est le cheminement que Kenotte vous conseille ? Chez Bientôt Chez Soi, on opte pour l’étude d’une première proposition de votre banquier, suivie de la consultation d’un courtier pour comparer les offres. Généralement, la seconde proposition sera la plus intéressante pour vous. Retournez ensuite voir votre banque pour voir si une possibilité d’alignement est envisageable. Il est toujours intéressant de mettre son établissement bancaire face à des propositions alléchantes qui vous ont été proposées : les négociations en seront facilitées pour vous et vous obtiendrez souvent gain de cause avec un taux plus bas et des conditions d’emprunt préférentielles.

Rejoignez-nous