QUE FAIRE SOI-MÊME LORS DE LA CONSTRUCTION DE SA MAISON ?

Vous souhaitez faire appel à un constructeur ? Vous envisagiez un contrat à l’issue duquel votre maison serait livrée clés en main, absolument parfaite du sol au plafond, incluant aussi la clôture du jardin et son joli portail ? STOP ! Ne rêvez plus, et sachez que la grande majorité des maisons sont livrées « prêtes-à-décorer », selon l’expression consacrée.

Alors, comment vous y prendre ? A quoi faut-il veiller ? Que faut-il prévoir de faire vous-même ?

PAD, PAF, PAV : quésaco ?

Comme nous l’indiquions en introduction, PAD, ou Prêt-à-décorer, est la mention la plus répandue. Elle signifie que la maison vous sera livrée terminée, à l’exception de tous les revêtements des sols, des plafonds et des murs (peintures et/ou tapisseries). Vous devrez donc prévoir de les prendre à votre charge.

Le PAF, pour Prêt-à-finir, désigne le cas de figure où vous devrez ensuite réaliser tout l’intérieur de votre maison. Les sols, les plafonds, les murs, mais aussi les sanitaires !

Enfin, la maison livrée Prête-à-vivre (PAV) représente le rêve ultime. Totalement terminée, vous n’aurez plus qu’à y installer vos meubles et déballer votre montagne de cartons ! Mais, vous l’aurez compris, ça n’est pas le cas de figure le plus courant. En effet, les finitions intérieures sont peu profitables aux constructeurs… C’est aussi sur ces dernières que vous serez le plus à même de faire des réclamations éventuelles, si ces travaux, plus visibles que les autres, ne vous convenaient pas.

C’est pourquoi, au moment de parler budget, ils vous orienteront plutôt vers une des deux options précédentes. Ils vous inciteront à faire des économies en prenant ces finitions à votre charge.

 

L’astuce de Kenotte 

Anticipez le budget global avant de signer un quelconque contrat avec un constructeur ! En fonction de la solution retenue, au-delà du montant correspondant à la construction de votre maison, il vous faudra bien évaluer tous les travaux restant à votre charge. Ceci vous permettra d’éviter toute mauvaise surprise. Commencez par estimer le coût des matériaux nécessaires, notamment pour les finitions que vous souhaitez réaliser vous-même (peinture ou pose de tapisserie par exemple). Demandez ensuite des devis pour les travaux nécessitant selon vous l’intervention d’artisans. Je ne vous le répèterai jamais assez : un plan de financement solide est primordial, quel que soit votre projet immobilier.

N’oubliez pas les extérieurs !

L’erreur souvent commise est d’écarter tous les travaux correspondant aux aménagements extérieurs. Or, ils représentent en moyenne 10% du budget global, ce qui n’est pas rien !

Vous devez réfléchir en amont à la façon dont vous souhaitez aménager ces parties. Jardin, terrasse, véranda, pergola, ou encore piscine : créer tout cela représente du temps et des sommes non négligeables.

Faudra-t-il faire venir de la terre pour planter du gazon, et prévoir des bacs de massifs floraux ? Souhaitiez-vous installer des systèmes d’arrosage ou d’éclairage automatique ? Y aurait-il besoin de creuser le sol et de poser des drains permettant d’évacuer l’eau, évitant ainsi tout risque d’inondation ? Sans oublier les coûts d’installation d’une clôture et d’un portail éventuels…

Bref, vous l’aurez compris, l’anticipation est votre meilleure alliée pour finaliser sereinement votre projet ! 

Rejoignez-nous